Lore – Alexandra Bracken

Aujourd’hui je viens vous parler du roman Lore de Alexandra Bracken, qui est sorti en ce début d’année et qui n’est donc pas encore traduit en France (j’espère pour bientôt).

Every seven years, the Agon begins. As punishment for a past rebellion, nine Greek gods are forced to walk the earth as mortals. They are hunted by the descendants of ancient bloodlines, all eager to kill a god and seize their divine power and immortality.

Long ago, Lore Perseous fled that brutal world, turning her back on the hunt’s promises of eternal glory after her family was murdered by a rival line. For years she’s pushed away any thought of revenge against the man―now a god―responsible for their deaths.

Yet as the next hunt dawns over New York City, two participants seek her out: Castor, a childhood friend Lore believed to be dead, and Athena, one of the last of the original gods, now gravely wounded.

The goddess offers an alliance against their mutual enemy and a way to leave the Agon behind forever. But Lore’s decision to rejoin the hunt, binding her fate to Athena’s, will come at a deadly cost―and it may not be enough to stop the rise of a new god with the power to bring humanity to its knees.

J’ai pour la première fois entendu parler de ce livre lors du visionnage d’un unboxing d’une box anglaise sur le thème des mythes. Étant une fan de mythologie et plus spécialement de mythologie grecque, je n’ai pas hésité longtemps avant de me procurer ce roman. C’est le premier de l’autrice que je lis, et malgré quelques difficultés dans ma lecture, je n’ai pas été déçue, je vais vous dire pourquoi.

Dans cette histoire, nous suivons le personnage de Lore, une jeune fille qui se retrouve toute seule après le meurtre de ses parents et de sa sœur lors du dernier Agon (une sorte de chasse dans laquelle les familles de lignées anciennes vont traquer et tuer les dieux descendus sur Terre pour l’occasion, et prendre leur place). Elle a coupé tout lien avec son ancienne vie, et tente de survivre, étant la dernière de sa lignée. On retrouve ce personnage lorsqu’une nouvelle édition du Agon est sur le point de commencer, lorsqu’une Athéna blessée se trouve devant sa porte, lui promettant de l’aider à venger sa famille disparue en échange d’une alliance liant leurs destins.

Dès le début, j’ai adoré le concept, et nous sommes plongés dans un enchaînement d’actions, sans laisser le temps à nos personnages de souffler. Alexandra Bracken a bien réussi le pari de nous faire ressentir les émotions de nos personnages, ce qui laisse au lecteur l’impression d’y être aussi. On sent que Lore est un personnage torturé et hanté par son passé, et j’ai grandement apprécié qu’elle tienne ses convictions et ne veuille pas tuer pour prendre la place d’un des dieux. Elle se fiche de tout ça, elle veut simplement survivre et c’est appréciable.

Chose assez surprenante pour moi, c’est qu’il n’y a presque pas de romance. Le livre est vraiment centré sur Agon et toute l’action qu’il y a autour de cet évènement. Moi qui suis habituée à trouver de la romance dans mes lectures, j’ai été au début surprise, puis j’étais contente d’être face à une lecture qui changeait de mes habitudes.

Cependant, un point négatif que j’aurais à donner est que, bien qu’il y ait énormément d’action dès le début, peut-être qu’il y en avait justement un peu trop, et au moment de l’histoire où cela se calme un peu, cela crée quelques longueurs. Il m’a alors fallu reposer ce roman, mettre ma lecture et y revenir une bonne dizaine de jours après. Par la suite, j’ai eu le temps de « digérer » ma lecture, et lorsque je m’y suis remise tout est redevenu fluide. Le niveau d’anglais est quelques fois un peu plus difficile. C’est donc un roman que je vous conseille si vous avez l’habitude de lire en anglais, mais pas pour une première lecture en VO.

Une très bonne lecture qui vaut un 4/5 pour moi. Ce roman m’a donné envie d’autres livres sur le thème de la mythologie, si d’ailleurs vous avez des recommandations n’hésitez surtout pas à me dire ça en commentaire.

5 réflexions au sujet de « Lore – Alexandra Bracken »

  1. Je l’ai terminé dimanche soir, et mon avis rejoint le tien sur certains points. C’est une lecture que j’ai aimé faire, mais je ne la qualifierait pas de coup de coeur non plus. Il y a eu parfois quelques longueurs, entre des moments où l’action était intense. Après, j’ai beaucoup aimé l’idée de départ, la manière dont l’auteur la développe. Il reste un bon divertissement.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s