The Cruel Prince – Holly Black

Aujourd’hui je vous retrouve pour ma chronique d’un livre très populaire en ce moment, il s’agit de The Cruel Prince d’Holly Black, publié chez Hot Key Books en VO pour ma version, mais qui est sorti chez Rageot pour sa traduction française.

Jude was seven years old when her parents were murdered, and she and her two sisters were stolen away to live in the treacherous High Court of Faerie. Ten years later, Jude wants nothing more than to belong there, despite her mortality. But many of the fey despise humans. Especially Prince Cardan, the youngest and wickedest son of the High King.

To win a place at the Court, she must defy him–and face the consequences.

In doing so, she becomes embroiled in palace intrigues and deceptions, discovering her own capacity for bloodshed. But as civil war threatens to drown the Courts of Faerie in violence, Jude will need to risk her life in a dangerous alliance to save her sisters, and Faerie itself.

Je ne sais pas pour vous, mais quand un livre est très populaire et notamment sur bookstagram (où je passe de plus en plus de temps), j’ai très souvent envie de lire le livre, mais en même temps je ne peux m’empêcher d’avoir peur de placer la barre trop haute et de risquer d’être déçue. Généralement, j’ai tendance à attendre un peu que tout l’engouement soit passé pour me lancer dans ma lecture. C’est donc deux mois après avoir acheté mon exemplaire de ce livre que j’ai entamé ma lecture, à l’occasion d’une lecture commune. Et ce livre a été une excellente découverte !

Dans cette histoire, nous suivons Jude, une jeune fille de 17 ans qui a vu, avec ses sœurs, ses parents assassinés. Elle est enlevée pour vivre dans le royaume de Faerie, et depuis cet évènement, elle ne se sent pas du tout à sa place, et personne là-bas ne la fait pas non plus sentir à sa place. En effet, étant humaine, elle est en quelque sorte vue comme une intruse. Pour couronner le tout (super le jeu de mots), elle s’attire les foudres du Prince Cardan et de ses amis, qui la malmènent continuellement. Elle veut alors tout faire pour se venger, mais c’est sans compter sur une certaine attirance pour Cardan pour risquer de tout remettre en question…

Vous l’aurez compris, on est ici dans un bon ennemies to lovers comme je les aime ! Pourtant, celui-ci est relativement soft à mon goût, sûrement dû au fait que ce livre est classé Young Adult. C’est peut-être d’ailleurs ce que je lui reproche, j’aurais aimé ressentir plus de tension entre nos personnages, même si nous étions déjà plutôt bien servis.

J’ai aimé l’accent sur tout le côté famille dans ce livre. En effet, on ressent une forte relation entre nos trois sœurs, et j’ai aimé voir qu’elles faisaient tout pour se soutenir mutuellement, même si comme dans toute relation il y a des hauts et des bas. Dans ce monde, les Faeries ne peuvent pas mentir, mais se révèlent être très forts en termes de ruses. Naturellement, ce roman est plein de meurtres, complots, avec des retournements de situation comme on pourrait s’y attendre lors d’une lecture de ce genre.

Un point que j’ai adoré, c’est le fait que Jude se révèle être un personnage gris, avec ses bons et mauvais côtés. C’est le genre de personnage que j’adore dans un roman, car je les trouve toujours très complexes et bien construits. C’est un personnage fort de caractère, qui n’hésite pas à dire ce qu’elle pense, là où sa sœur jumelle Taryn aurait plutôt tendance à s’effacer. Cela conduit à de nombreuses prises de tête avec les habitants du royaume, en particulier avec Cardan. Ce dernier n’est d’ailleurs pas toujours clair, il reste mystérieux et on ne sait pas vraiment ce qu’il pense, et j’ai adoré le détester ! Sa relation avec Jude est explosive, et j’ai aimé le fait que ce ne soit pas si simple entre eux. Je me suis attendue à une romance davantage présente dans le roman, ce que je regrette un peu, en espérant que celle-ci se développe plus dans le tome 2 (que j’ai commandé quelques jours à peine après avoir terminé ma lecture).

Du point de vue de ma lecture en elle-même, j’ai lu ce livre en VO, et globalement je le trouve accessible, surtout si vous avez déjà lu des livres en anglais. Pour une première lecture en VO, je ne vous recommande pas de la fantasy, mais vous pourrez tout de même vous lancer !

J’ai donné à ce livre un très bon 4/5, et fait partie de mes meilleures lectures de cette année. Je vais d’ailleurs commencer ma lecture du tome 2 d’ici peu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s