La dernière navette : la loterie – May Darmochod

Hello ! Je vous retrouve aujourd’hui pour vous présenter ma chronique du roman La dernière navette : la loterie de May Darmochod. Ce roman m’a été proposé en SP par l’autrice, je la remercie grandement pour sa confiance et pour m’avoir permis de découvrir son roman !

Si vous aviez le choix entre une vie condamnée, sur Terre, ou un voyage spatial incertain vers une planète inconnue, que feriez-vous ?
Après le grand effondrement, la vie sur Terre est devenue impossible. Toutes les ressources indispensables à l’homme se sont raréfiées : nourriture, eau, oxygène. La planète Alitea semble le seul salut de l’humanité mais nous manquons de temps pour nous en assurer. L’embarquement pour la dernière navette spatiale est cependant imminent. Nous savons que tout le monde n’aura pas sa place à bord ! Si vous n’avez pas les moyens d’acheter votre billet, vous pouvez jouer à la loterie et tenter votre chance… C’est ce qu’ont fait Tanaïs Perceneige, Livia Volodine, Manoï Saint-Aimé et Lelio Rim. Quel destin les attend ?

Dans cette histoire, on suit le point de vue de 4 personnages : Livia, Tanaïs, Lélio et Manoï, les 4 gagnants de la loterie pour partir sur la planète Alitea. La Terre étant devenue inhabitable, les plus chanceux embarquent à bord de navettes en direction de cette nouvelle planète. Une loterie déterminera les 4 derniers occupants de la dernière navette qui pourra partir, les autres devront malheureusement rester sur Terre.

On commence l’histoire le jour des résultats de la loterie. J’ai tout de suite ressenti ce sentiment d’incertitude dont sont frappés tous les personnages, de même que tous les habitants de la ville en général. Chacun d’eux est conscient qu’il n’y a que très peu de places dans la navette, et chacun espère avoir une chance d’embarquer.

J’ai passé un agréable moment de lecture. J’ai aimé suivre l’évolution des personnages, dont l’un d’eux qui est resté sur Terre. L’atmosphère est très bien décrite, on ressent une très grande différence par rapport aux conditions de vie que l’on peut avoir sur Terre à notre époque actuelle, même si l’on peut facilement imaginer un tel résultat dans quelques dizaines d’années, et alors le fait de devoir embarquer pour une nouvelle planète deviendrait totalement envisageable.

L’écriture est très dynamique et addictive, et même si le roman est très court, l’autrice arrive très bien à détailler l’univers et l’ambiance générale de ce qu’il se passe aussi bien sur la Terre que dans la navette, de même que les personnages sont selon moi bien abordés. Chacun d’eux a un vécu et une personnalité unique, et j’ai aimé suivre leur évolution.

C’est une lecture que je vous recommande si vous aimez la dystopie, et particulièrement si vous avez envie de passer un bon moment. J’ai d’ailleurs très envie de lire la suite (en espérant qu’il y en ai une, au vu de la fin de ce roman!), et je la découvrirais volontiers si celle-ci sort un jour !

Ma note : 15/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s