Des milliers de petites étoiles flottantes – Claire Devillers

Hello !

Je vous retrouve aujourd’hui pour ma chronique du livre auto-édité « Des milliers de petites étoiles flottantes » de Claire Devillers. L’autrice m’a contacté via la plateforme Simplement pour me proposer ce SP qui, je l’avoue, m’a bien intrigué par son résumé. Je tiens encore une fois à la remercier grandement pour sa confiance !

Dans cette histoire, nous suivons Charlotte une jeune lycéenne de 16 ans qui n’a dirons-nous une vie pas des plus simples. Charlotte est dans un schéma familial plutôt compliqué, avec un père absent et une mère dépressive qui n’a plus vraiment de contact avec sa fille (et qui du coup se retrouve malgré elle livrée à elle-même), des relations compliquées au lycée depuis que sa meilleure amie est dans un nouvel établissement… Dès le début du roman nous voyons vraiment que cette jeune fille est perdue, manque de confiance en elle et se cache derrière une identité qui n’est pas vraiment la sienne.

Un jour, elle va faire la rencontre d’Adam, un garçon bien plus âgé qu’elle, qui se trouve être le petit-ami parfait, elle qui n’a jamais vécu de relation amoureuse. Et pourtant…

Je dois avouer que j’ai eu du mal à rédiger cette chronique, malgré le fait que j’ai littéralement dévoré ce roman (que j’ai beaucoup aimé d’ailleurs). J’ai eu du mal à trouver les mots justes et à organiser ma pensée, puisque ce roman parle de sujets compliqués, avec surtout en fond la violence (autant physique que psuchologique) dans les premières relations amoureuses, et plus particulièrement le cas des pervers narcissiques. C’est un sujet qui est selon moi trop peu abordé en littérature, et encore moins en littérature jeunes adultes, mais qui est pourtant tellement important ! Je pense qu’on a malheureusement tous été au moins une fois confronté à ce genre de personne, que ce soit dans une relation amoureuse, amicale ou familiale, et le message délivré par l’autrice permet à mon sens de prendre conscience que ce genre de comportement n’arrive pas aux autres, et permet d’en déceler quelques signes pour y mettre des mots, puisque le problème bien souvent est que la victime ne parvient pas à remarquer ces comportements ou actions et ne sait pas qu’elle est en plein dans une relation toxique.

Charlotte est dépeinte comme une adolescente totalement normale, renfermée sur elle-même et mal dans sa peau, et j’ai aimé ce réalisme. Tout au long de ma lecture je me suis identifiée à elle, et j’avais envie de l’aider, de lui dire que ce qu’elle pensait d’elle-même était loin d’être la réalité. C’est là qu’apparaît Adam, un jeune adulte qui va se présenter comme le petit-ami rêvé, sans aucun défaut, mais qui, pas de spoiler ici, va au fur et à mesure du roman va montrer son vrai visage.

En tant que lecteur, on est plongé au cœur du roman, et nous voyons les signes qui montrent que cette relation n’est pas aussi saine qu’elle n’y paraît. Quelque part j’était frustrée de ne pas pouvoir entrer dans l’histoire, et secouer Charlotte en lui disant de fuir. Parce que la violence n’est pas que physique, et Adam a profité de l’absence des parents de Charlotte dans sa vie pour créer une dépendence autour de lui. Celle-ci va pourtant se rendre compte au fur et à mesure des agissements de son petit-ami, et prendre conscience que non, ce comportement n’est pas normal. C’est un point que j’ai beaucoup aimé, et qui montre que l’on peut tout à fait en sortir et que non, le problème ne vient définitivement pas de la victime. La fin a pour moi été un soulagement, même si j’aurais aimé voir « l’après » avec la reconstruction de Charlotte. Cette fin permet également de comprendre le titre, qui n’a bien entendu pas été choisi au harsard, vous comprendrez pourquoi après votre lecture.

Je dois avouer que je me suis prise une énorme claque pendant ma lecture, puisque je ne m’attendais pas à un roman avec autant de profondeur de par son message. Et parfois ça fait du bien. C’est pourquoi je vous recommande vivement cette lecture, parce qu’on parle là de sujets qui sont encore trop récurrents et trop occultés.

Ma note : 15/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s