Phobos (tome 4) – Victor Dixen

Bonjour à tous !

 

J’espère que vous et vos proches allez bien en cette période de confinement. Je vous retrouve aujourd’hui pour vous partager ma chronique du quatrième (et tristement dernier) tome de la saga Phobos de Victor Dixen publié chez Robert Laffont dans la collection R.

 

Il faut dire que j’ai longuement hésité à lire ce tome. Si vous me suivez depuis un moment, vous avez sûrement vu passer un focus saga dédié à Phobos, et déjà à l’époque je ne tarissais pas d’éloges à son sujet. Et pour cause ! J’avais tellement aimé que cette série avait réussi à se hisser en deuxième position dans mes sagas favorites (derrière Endgame, qui je pense restera à jamais ma préférée). Aujourd’hui c’est toujours le cas.

 

À l’époque déjà, la fin du tome 3 me suffisait largement. Quand plusieurs mois après le tome 4 est sorti, j’avais quelques réticences à le lire, me demandant ce qu’il pourrait bien apporter de plus à l’histoire que je trouvais déjà très complète (malgré quelques questions qui subsistaient encore). Une amie (qui m’a d’ailleurs très gentiment prêté la saga complète) me parlait très souvent du tome 4, en m’assurant qu’il valait le coup d’être lu parce qu’il était vraiment bien et terminait en beauté cet univers assez particulier je dois dire. J’ai donc fini par me laisser convaincre, après avoir relu la saga du début pour mieux me replonger dans l’histoire (et mes impressions sur les 3 premiers tomes se sont confirmées, j’aime toujours autant cette saga !).

 

Autant le dire tout de suite, j’ai dévoré ce tome. En 3 jours à tout casser, il était terminé (merci les trajets en train !). Si au début je vous disais que je pensais que le tome 3 se suffisait à lui-même, la réalité est que je me suis bien vite aperçue que le tome 4 apportait quelques réponses (pas toutes cependant…) à mes interrogations concernant le retour sur Terre de nos amis de Mars, et surtout, comment allait se dérouler le retour à une vie « normale » après ce boom de popularité auquel ils ont eu droit.

 

J’ai beaucoup aimé accompagner nos personnages dans ces nombreux rebondissements (et des rebondissements, il y en a eu !), ainsi que dans toutes les révélations que nous fait l’auteur. Le passé de Léonor prend une assez grande place dans le roman, et j’ai aimé en savoir un peu plus sur ce personnage qui, bien que personnage principal, était pour moi assez secret dans les tomes précédents. J’ai également bien apprécié le fait que ce roman de concentre sur le point de vue de plusieurs personnage au travers de leurs chaînes respectives, cela permet d’en apprendre plus sur eux. Je regrette cependant de ne pas en savoir davantage sur les nouveaux pionniers de Mars, au final on ne sait pas vraiment qui ils sont, c’est dommage.

 

Concernant la fin de l’histoire maintenant. Je ne voudrais pas vous spoiler si vous n’avez encore pas lu ce tome, mais je suis assez partagée. D’un côté, j’ai beaucoup aimé cette fin. D’un autre, c’est pour moi une fin à tome 5, dans le sens où on se pose encore plein de questions. J’aurais aimé avoir une suite, je ne le cache pas (et j’espère secrètement que Victor Dixen sorte un jour un autre tome). Malgré tout, elle clôture en beauté cette saga que j’ai tant aimé.

 

(Une petite confidence : j’ai très envie de relire à nouveau cette saga, mais confinement oblige, je n’ai malheureusement pas les deux premiers tomes en ma possession actuellement, ce sera pour une autre fois…)

 

Je vous conseille vraiment de la lire si cela n’est toujours pas fait, vous ne serez pas déçus !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s