Je suis ton soleil – Marie Pavlenko

Hello !

Chose promise chose due, je vous retrouve aujourd’hui avec la chronique de Je suis ton soleil de Marie Pavlenko publié aux éditions Flammarion Jeunesse.

Comme je vous le mentionnais dans mon article de « retour », je n’ai pas beaucoup lu ces derniers mois, et Je suis ton soleil est d’ailleurs le premier livre que j’ai lu de 2020, et également celui qui m’a fait sortir de cette énorme panne de lecture. Le Boss a été vaincu !!

Plus sérieusement, j’ai beaucoup apprécié ma lecture. J’avais fais une première tentative qui n’avait pas abouti au dépassement des 30 premières pages du livre. En soi, ce n’était pas mauvais, bien au contraire, seulement je pense que ce n’était pas le livre que je devais lire à ce moment-là. Si bien que je l’ai un peu mis de côté pendant plusieurs mois semaines. Et puis en cherchant début janvier quel livre j’allais bien pouvoir lire pour me sortir de cette fichue panne de lecture, je suis retombée dessus, et puis pourquoi pas en fait ?

Et je peux vous dire que celle-là, c’était la bonne. Je me suis rapidement accrochée à ma lecture, une fois lancée je ne voulais pas et ne pouvais pas m’en détacher. Mais dans le même temps, je voulais que celle-ci dure le plus longtemps possible. Inutile de vous dire le supplice que ça a été de devoir arrêter ma lecture pour faire autre chose (j’exagère à peine). Un peu dramatique tout ça, vous ne croyez pas ?

Pour en revenir au sujet principal de cet article, à savoir le roman, nous suivons Déborah, une jeune fille qui entre en terminale, et dont la vie va être totalement bouleversée : des amitiés qui se déchirent et d’autres qui se crééent, une famille qui vole en éclats… Jusqu’ici, tout va bien, et vous me direz, « oui, et ? ». Alors certes, dit comme ça l’histoire paraît assez banale. Mais croyez-moi, ce livre vaut le détour ! Sans parler de la plume de l’autrice que j’ai découverte dans ce livre et que j’ai trouvé sublime, ce roman est très poétique et chargé d’émotions. Ici, on peut passer du rire aux larmes en une seconde, oui oui.

J’ai beaucoup apprécié la fidélité de Déborah dans le sens où elle reste complètement elle-même durant la totalité de l’intrigue. Sa force m’a beaucoup impressionné, j’ai adoré son caractère. Le trio Jamal/Déborah/Victor est sans aucun doute mon préféré, les trois ensemble sont à mourir de rire, et on a tous envie d’avoir des amis comme eux !

Même si le ton employé dans cette histoire est assez léger, le contenu ne l’est pas, et c’est ce qui m’a plu dans ce roman. D’ailleurs, je dirais que même si ce roman est classé en jeunesse, il pourrait tout à fait plaire à un adulte.

C’est assez difficile pour moi de vous rédiger un avis complet sur ce livre tellement il m’a bouleversée. Je ne trouve pas vraiment les mots à poser sur les émotions que j’ai pu ressentir pendant ma lecture, alors si je pouvais vous conseiller qu’une seule chose : foncez et lisez-le !

À bientôt pour une nouvelle chronique !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s