L’Exilée – Virginie Vanos

Bonjour à tous,

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous présenter ma chronique de l’Exilée de Virginie Vanos publié aux éditions Edilivre. L’auteure m’a contacté il y a quelques mois de cela pour me proposer de lire quelques uns de ses livres. Mon choix s’est porté sur celui-ci et sur un autre, ceux-ci se rapprochant un peu plus de ce que je lis habituellement.

 

De quoi ça parle ?

Après la fin tragique de son meilleur ami, Marek, un jeune pédiatre timide et passionné, se lance à la recherche d’Alexandra, la femme qui fut l’ultime passion d’Axel.

Entre Genève et Bali, en passant par la Turquie et le Mexique, Marek tente de percer les mystères de cette femme audacieuse et ambigüe, et de comprendre le lien étrange qui l’unissait à son ami.

Au fil des voyages et des rencontres, Marek arrivera-t-il à retrouver Alexandra ? Et celle-ci lèvera-t-elle le voile sur la vraie nature de ses sentiments ?

 

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Globalement, c’était une bonne lecture, et même si ce n’était pas un coup de cœur, j’ai quand même passé un bon moment. Si vous voulez voyager, c’est le livre pour vous ! Et c’est vrai que j’ai été dépaysée par ces voyages, et ça fait du bien, quand notamment on est obligée de rester chez soi pour réviser (non, il n’y a aucun désespoir là-dedans!).

J’ai ressenti que l’accent était mis sur la psychologie des personnages et sur leur évolution d’un bout à l’autre du roman. C’est ce qui m’a permis de finir par apprécier le personnage d’Alexandra, parce que finalement, je ne la comprenais pas si bien que ça. Le personnage de Marek m’a bien plu aussi, même si sa détermination pour retrouver Alexandra m’a parfois un peu trop présente à mon goût.

Malgré tout, j’ai trouvé que la fin était peut-être, rapide ? Je sais pas trop comment l’expliquer puisque c’est seulement un sentiment que j’ai eu. Et il est vrai que je ne m’attendais pas vraiment à cela, mais j’aime bien quand la fin d’un livre ne correspond pas à ce à quoi on s’attendait, parce que c’est aussi ça être lecteur. Il faut parfois se laisser surprendre, et accepter d’aller dans une direction que l’on ne pensait pas prendre au départ.

 

Ma note : ★★

Publicités

Une réflexion au sujet de « L’Exilée – Virginie Vanos »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s