Faux frère, vrai secret – Olivier Gay

Bonjour à tous,

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du livre Faux frère, vrai secret d’Olivier Gay publié chez Castelmore. C’est un livre que j’ai acheté lors du salon du livre de Fuveau lors duquel je m’étais inscrite en tant que bénévole et dans lequel j’ai pu rencontrer l’auteur et discuter un peu avec lui (il était vraiment très sympa d’ailleurs !). Donc je disais, j’ai pu discuter un peu avec lui notamment lors de la séance de dédicaces (c’est un des rares livres dédicacés que j’ai en ma possession, et je n’en suis pas peu fière, croyez-moi !), et comme c’était un livre qui me faisait de l’œil depuis un moment, l’occasion était juste parfaite.

Mais je pense que ce qui vous intéresse vraiment, c’est mon avis, alors le voici.

 

De quoi ça parle ?

Léa menait une vie normale entre les cours, les livres et ses amis, mais tout change le jour où elle apprend que des proches de son père sont morts dans un accident de voiture. Leur fils de quinze ans, Mike, devenu orphelin, va emménager sous le même toit qu’elle. Difficile de devoir partager l’appartement familial – et sa salle de bains – avec un parfait inconnu…

Si seulement c’était tout ! Mais il ne connaît pas les codes du lycée, se montre trop parfait pour être honnête et n’a pas peur des brutes que tout le monde fuit.

Léa est bien décidée à découvrir ce que cache son nouveau frère… sinon sa vie va devenir un enfer.

 

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

C’est un livre que j’avais très envie de découvrir, parce que tout d’abord, qu’on se le dire, je n’ai pas vraiment l’habitude de lire des auteurs français, et puis le résumé me tentait pas mal parce que c’est tout à fait le genre de livres que j’aime lire quand je sais que je n’ai pas envie de me prendre la tête avec une histoire archi compliqué (et puis avec les cours qui ont repris, j’ai eu du mal à trouver le temps de lire alors je voulais quelque chose qui puisse de lire assez rapidement, et je ne me suis pas trompée).

Les personnages, assez banals au premier abord (et vous comprendrez tout à fait de quoi je parle en le lisant, ou si vous l’avez lu, vous savez à quoi je fais référence), mais certains se révèlent très surprenants et sont parfois même à l’opposé de là où on pourrait les attendre. On retrouve toutefois quelques « catégories » de personnes habituellement représentés dans ce genre d’histoires, à savoir ce que j’appellerai « le genre de personnes à qui on a envie de casser la tête mais qu’on peut pas le faire parce qu’ils ne sont pas réels » (bon, dans ma tête ça ne sonnait pas aussi long…), et ceux avec qui on a nettement plus envie d’être ami. Mais j’ai envie de dire, si les « méchants  » (n’entendez pas par là les vrais vrais méchants) n’étaient pas là, une bonne partie de l’histoire ne se serait pas passée, alors, tout de même, merci à eux !

J’ai pas mal ri pendant ma lecture (ce qui a sûrement dû faire quelques fois peur aux quelques personnes qui s’étaient assises à côté de moi dans le bus), et pour le coup, ayant découvert la plume d’Olivier Gay, je n’ai pas été déçue. Je suis d’ailleurs en train de lire un autre de ses romans, et je retrouve cette même touche d’humour qui me plaît beaucoup à vrai dire.

 

Note : ★★★★

Pour le coup, je ne regrette pas du tout mon achat, et j’en viens même à remercier la partie de moi qui n’est absolument pas raisonnable quand il s’agit de livres de m’avoir (sans trop insister) poussé à l’acheter.

2 réflexions au sujet de « Faux frère, vrai secret – Olivier Gay »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s